Le Programme Initiative Jeunes de FOKAL à l’épreuve de la pandémie

AnimateursIl va sans dire que depuis mars 2020, rien ne sera plus pareil comme avant, à cause de la pandémie qui affecte profondément les activités de tout un chacun, et a cassé l’élan de nos activités (tournois locaux et régionaux, camp d’été…) et projets (actions de sensibilisation, formation de formateurs nationaux, tournoi interscolaire national…) en 2020, et même au-delà.

Certains de nos jeunes débatteurs et débatteuses ont fait en 2020 le bonheur de leurs clubs (Jérémie, Jacmel, Santo, Bourdon) et la fierté du programme, car ils remportent des concours de plaidoirie et de dissertation, organisés par diverses institutions ou associations nationales (OPC, Conversations Essentielles). D’ailleurs, nos débatteurs sont des participant-es espéré-es et attendu-es dans ces concours, selon les témoignages des organisateurs.

Néanmoins, le Programme Initiative Jeunes (PIJ) avec le soutien de la direction de FOKAL, a entrepris diverses initiatives l’année dernière pour maintenir le lien avec le réseau de clubs grâce aux meetings en ligne, a participé à des initiatives pour rendre les clubs opérationnels (soutien financier à un projet commun des clubs), et a poursuivi ses chantiers en cours sur le programme de débat (portfolio review, manuel de débat). Un bilan s’impose.

Avant la crise du coronavirus…

Du 28 février au 1er mars 2020, le PIJ, en collaboration avec le programme Education Citoyenne (PEC) né d’un partenariat entre FOKAL et Avocats sans Frontières Canada), a organisé une retraite de 3 jours avec les animateurs-trices des 14 clubs de débat de son réseau sur les objectifs, les actions et les activités du programme pour l’année 2020.

Plusieurs réflexions en ateliers ont été engagées avec ces collaborateurs-trices sur des initiatives nouvelles (développer et valoriser le bénévolat dans le programme), construire de nouvelles capacités de travail (rédaction d’articles, optimisation des ressources, amélioration du réseau et introduction d’innovations après le peyi lòk, autonomie des clubs), la mise en œuvre de projets nouveaux du programme (tournoi national interscolaire, formation de formateurs nationaux camp d’été revisité, extension du réseau).

A partir de mars 2020, les activités des clubs et projets de tournoi sont brutalement mises en pause (réunions hebdomadaires, formations, exercices de débat), à cause de l’urgence sanitaire imposée au pays, à l’entrée du coronavirus sur le territoire. Toutes nos priorités ont brutalement changé. Toutefois, la pandémie est le moment pour le PIJ d'éprouver et d'assumer son engagement auprès des jeunes, et d'affirmer ses valeurs devant tous les bénévoles impliqués dans son programme de débat.

Prévention et appuis logistiques

Bien que tous les clubs soient fermés, sous recommandation de la direction de la fondation, les clubs de débat du réseau ont élaboré et conduit un projet commun, appelé Projet Covid-19, qui est une initiative partant d’un effort collectif des animateurs-trices pour aider réellement les jeunes actifs de leurs clubs respectifs à éviter les risques de contamination et contenir la propagation du coronavirus.

La fondation a donc accordé aux 14 clubs de débat une subvention globale, afin de soutenir leur initiative d'achat et de distribution à leurs membres de kits sanitaires contre le coronavirus.

De juin à août 2020, 500 bénéficiaires ont reçu ces kits, composés de produits fabriqués en Haïti. FOKAL a cru nécessaire de soutenir cette initiative collective parce que, d’une part, se procurer des produits sanitaires n’était pas du tout évident : soit il n’y en avait pas suffisamment soit ils étaient inaccessibles financièrement pour les familles ; d’autre part, la fondation comptait sur ces dons pour que les jeunes sensibilisent leurs proches et leur entourage à appliquer les principes d’hygiène pour faire barrage à la Covid-19.

D’un autre côté, le PIJ a participé à la campagne d'information de la fondation sur les gestes barrières les mesures sanitaires et de distanciation physique, pour minimiser les risques de contamination de la population par le coronavirus. Ces messages ont été partagés dans les supports de communication du PIJ (blog et page FB, groupe Whatsapp des animateurs), répercutés ensuite par les animateurs-trices aux jeunes des clubs.

Vers le débat virtuel

Le débat en ligne (DEL) constitue une belle opportunité pour les jeunes de continuer l’exercice et l’expérience de débat. Il n’existe pas de modèle universel pour le DEL. Chaque organisation de débat dans le monde utilise son propre modèle. Notre partenaire IDEA NL n’en a pas non plus. Nous faisons le choix à FOKAL de créer le nôtre. C’est un défi que nous comptons relever.

De mai à juin 2020, nous avons testé le débat virtuel en ligne, en direct sur la plateforme de communication BlueJeans, avec un groupe de jeunes débatteurs de 4 clubs différents (Bourdon, Jacmel, Darbonne, BMC). Ces expérimentations nous ont fourni suffisamment d’enseignements pour nous permettre de développer un modèle standard sur la plateforme Zoom pour notre programme. Ce modèle sera prêt en 2021.

Le virage vers le virtuel s’est aussi porté, à partir d'avril 2020, sur les réunions en ligne avec les animateurs-trices des clubs de débat, pour connaître la situation des clubs, notamment comment les jeunes sont touchés par la crise du coronavirus, pour réfléchir aux solutions aux nouveaux défis imposés par la pandémie et à l'introduction du débat en ligne dans nos activités, et enfin pour coordonner les initiatives du projet Covid-19.

 

2021, nous revoilà…

Le dernier meeting en ligne avec les animateurs, en novembre 2020, était concentré sur la façon de reprendre les activités des clubs. Cependant, le programme et les clubs de débat continuent encore de subir les effets de la pandémie en 2021. Introduire des innovations sera la voie à suivre pour engager ou poursuivre les activités de débat avec les jeunes, qui vont s’appuyer davantage sur les technologies de l’information (internet et ses ressources), les plateformes de communication (pour les échanges collaboratifs) et les outils numériques (les terminaux pour se connecter au web).

Tous les clubs ont l’autorisation de reprendre leurs activités. Cependant, 4 conditions sont à remplir pour une réouverture protégée :

  • Respect du protocole sanitaire (port du masque, lavage régulier des mains, respect de la distance physique (1m) et des gestes-barrières). FOKAL l’exige.

  • Sécurité du lieu de réunion : en cas de problème d’insécurité dans la zone de réunion du club, il est recommandé de déplacer le lieu de réunion du club, du moins provisoirement vers un autre espace plus adapté, et que chaque club crée un groupe WhatsApp pour maintenir le contact permanent entre ses membres.

  • Horaire adapté : en tenant compte de la tombée rapide la nuit, les horaires des rencontres seront modifiés pour commencer plus tôt, en attendant.

  • Disposition de l’espace de réunion en cercle ou en U pour faire respecter plus facilement la distance entre participants.

 

Les activités en mode virtuel

Il est certain que la voilure de nos activités en présentiel sera réduite durant l’année 2021 à cause de la pandémie et la conjoncture politique très préoccupante. Pour le moment, les clubs se concentrent sur le recrutement de nouveaux membres et les formations au débat.

Il est peu probable que le PIJ organise cette année son événement-phare, le camp annuel d’été de débat. Mais le programme prévoit de maintenir les deux tournois régionaux, l’Ouest et le grand Sud, grâce au débat en ligne. Les clubs seront vivement encouragés à réaliser leur tournoi interne de la même manière, quand il n’est pas possible de faire autrement. Ils seront dotés bien entendu de ressources adéquates pour cela.

Toutefois les clubs seront sollicités pour d’autres activités en ligne sur les réseaux sociaux, que le programme planifie d’organiser au cours de l’année (des tests de débat virtuel, des masters class, des forums de discussion).

 

Jean Gérard Anis

Coordonnateur du PIJ

Février 2021

 

PS. D’autres réalisations du programme, non directement liées à la pandémie, feront l’objet d’autres publications.

Adresse et contact

FOKAL - OPEN SOCIETY FOUNDATION HAITI
143, Avenue Christophe BP 2720 HT 6112
Port-au-Prince,Haïti | Tel : (509) 2813-1694

logos 3

 

 

 

 

Mots-clés

Inscription à nouvèl FOKAL

Copyright © 2017 FOKAL. | Design by: jehilaire@logipam.com