FOCUS : Lòk Mondyal, une histoire de confinement

LOk MondyalLes artistes n’entendent pas chômer pendant la période de lutte contre la pandémie. Certains s’en inspirent même pour continuer à créer, quoique des conditions contraignantes.

« Lòk Mondyal », la webserie de Samuel Suffren et Eliezer Guérismé, fait partie de ces initiatives qui offrent aux artistes un espace pour donner libre cours à leur création, tout en gardant un œil sur leur environnement et ce qui s'y passe.

Eliezer Guérismé, qui campe le personnage que la série met en scène toutes les semaines dans sa chambre de confinement, répond à nos questions.

 

Pourquoi ce projet ?

Parce que les artistes se retrouvent dans le besoin de créer. Aujourd’hui, ce lock mondial nous empêche de nous rencontrer pour travailler ensemble, à cause de ce qu’on appelle « distanciation sociale », mais que je préfère appeller « distanciation physique ».

Samuel Suffren et moi, puisqu’on est voisins, donc en confinement dans la même résidence, on s’est dit que ce serait pas mal de travailler ensemble sur un projet lié à la pandémie. On a créé un label, Ti Seri Ayiti, qui a un compte Facebook, et c’est à partir de ce compte que l’on diffuse les épisodes hebdomadaires. D’autres personnes ont renforcé l’équipe depuis. Comme Eléonore Coyette, qui a rejoint Samuel Suffren à la Caméra et à la réalisation.

 

Lòk Mondyal présente quoi en fait ?

On y traite des thématiques qui concernent cette pandémie aujourd’hui, au regard de la réalité actuelle, tout en de questionnant les décisions prises ici, comme dans les autres pays. On y parle de la faim, du loyer qui n'attend pas, des troubles psychologiques, de la propagande politique en temps de crise etc.

Cela se passe toujours dans les "appartements" du personnage. Façon de parler. Il est confiné dans sa modeste chambre, avec à peine un lit comme principal décor et quelques effets pour s’organiser, faire à manger. D'autres éléments s'ajoutent au décor en fonction des thématiques développées.

 

 

Comment se prépare un épisode de Lòk Mondyal ?

Le premier a servi un peu comme un brouillon, parce qu’on était dans des hésitations et on n’était pas sûrs de la technique qu’on allait utiliser. Après le premier épisode, on a commencé à peaufiner ce que on voulait proposer artistiquement. 

On essaie d’attraper ce qu’il y a comme sujets dans les réseaux sociaux, l’actualité dans les médias traditionnels, et comment ils sont récupérés et diffusés.

On les scrute par rapport à nos réalités à nous, les créateurs, et on voit comment les développer pour parler d’Haïti et du reste du monde. Ce n’est pas toujours évident. On consulte en général d’autres personnes, comme Michèle Lemoine, Sylvie Laurent Pourcel, James Pubien, Alexandrine Benjamin, Benjamin Struelens, Eléonore Coyette et Fabrice Celony.

 

Un message pour les autres artistes qui vivent cette période difficile ?

Il faut continuer à créer. Ecrivez si vous êtes dans l'écriture. Si vous êtes dans le théâtre, réfléchissez à des nouveaux projets de mise en scène, à comment vous pouvez vous imprégner de cette période de pandémie, pour la construction des personnages que vous allez interpréter après tout ceci. Parce qu'on ne sera plus la même personne. On va être ce comédien avec tout ce bouleversement intérieur... Les artistes auront à sortir du plus profond d'eux tout ce qu'ils auront vécu pendant cette période.
J'en vois beaucoup qui utilisent les réseaux, soit Facebook, Youtube, Instagram, pour lancer de nouveaux projets. Ce qui est très bien. Il y a les challenges aussi. On ne doit pas rester inactifs. Il ne faut pas lâcher. Créer, c'est ce qu’on aime faire, c'est ce qu l'on sait faire.

Nous, on veut continuer à produire des épisodes de Lòk Mondyal jusqu’à septembre. C’est pour cela qu’on a invité d’autres gens à nous rejoindre.

 

Adresse et contact

FOKAL - OPEN SOCIETY FOUNDATION HAITI
143, Avenue Christophe BP 2720 HT 6112
Port-au-Prince,Haïti | Tel : (509) 2813-1694

logos 3

 

 

 

 

Mots-clés

Inscription à nouvèl FOKAL

Copyright © 2017 FOKAL. | Design by: jehilaire@logipam.com