Agenda nouvel Fokal

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
2
9
16
23
30

Notre page Facebook

Nos derniers tweets

Festival En Lisant: "CINGLÉE, le 9 juillet à FOKAL

Cinglee

Le festival En Lisant présente son premier spectacle pour la 4e édition le mardi 9 juillet à FOKAL à 3h PM, avec « Cinglée », texte de Céline Delbeck mis en scène par Michèle Lemoine, les performances de Ketsia Vaïnadine Alphonse, Martha Mendès, Jehyna Sahyeir Elykia, Miracson Saint-Val, Stallof Troffort.

Les tickets seront distribués à l'entrée, selon la limite des places disponibles.

 

NOTE D’INTENTION

En 2017, dans le monde, chaque jour, 137 femmes ont été tuées par un membre de leur famille, la plupart du temps par leur conjoint ou leur ex-conjoint. En Belgique, une femme est massacrée tous les huit jours. En France, tous les trois jours. Au Canada tous les deux jours et demi. En Argentine, toutes les 24 heures. Au Brésil, une femme meurt toutes les 90 minutes… Cela représente environ six femmes tuées toutes les heures par quelqu’un qu’elles connaissent.

Marta, une haïtienne immigrée en Belgique, lit un jour dans un journal un article relatant le « premier » meurtre de femme de l’année 2017 en Belgique. Depuis lors, elle passe ses journées à dépouiller les journaux, en quête fébrile des meurtres qui suivront et collectionne les articles de presse sur les féminicides. Elle les accroche au mur et apprend par cœur la liste des victimes, comme une cinglée. Ces « faits divers » ouvrent en elle comme au couteau l’urgence de partager ce qu’elle entend : le silence dans lequel ces crimes s’effacent et ces femmes disparaissent. Devant la liste qui s’allonge irrémédiablement et dont elle tient le registre jour après jour, devant les boîtes d’archives qui s’empilent, Marta ne voit d’autre choix que d’écrire à Philippe, Roi de Belgique...

Quand on lit un article, c’est un fait divers. Mais quand on regarde les caisses, c’est un génocide…

L’histoire des femmes fait l’objet d’un déni planétaire qui recouvre les faits de violences infligées à leur corps. Chacun a vu, qui un reportage, qui des images, chacun sait, les faits ont été rapportés, les comptes et les chiffres aussi du nombre astronomique de femmes qui, désormais, manquent sur la planète, tuées pour la seule raison d’être des femmes. Et ces crimes continuent à être relégués comme des « faits divers » isolés les uns des autres.

Comment comprendre le silence qui entoure ces faits glaçants ? Qu’est-ce qui nous définit en tant que sujets humains devant le crime ? Notre capacité à se mettre à la place de l’autre peut-il être le levier de toute humaine révolte ?

Céline Delbecq

La folie n’est que l’expression d’un inconsolable - qui s’est mise à danser… A moins que la folie, ça soit de s’être habitués au silence ? Qui sait ?

Une voix, un corps, pour dire l’innommable du monde Une femme est montée sur scène pour nous raconter l’histoire de Marta Mendès qui, un jour, décide de briser le silence consenti autour de toutes les femmes tuées par leur conjoint en Belgique entre 2017 et 2018.

Au fil de cette narration, Marta prend possession de la narratrice qui petit à petit, prend en charge, littéralement, le poids de toutes ces femmes assassinées. Plus le temps passe, plus la liste qu’elle dresse obsessionnellement jour après jour se fait chair. Elle entreprend un combat désespéré qui la mènera – pour ceux qui l’entourent du moins – au plus profond de la folie, mais en réalité, elle est l’incarnation même d’une lucidité tragique et solitaire sur la violence masculine.

Cinglée raconte la transformation d’une femme ordinaire en une héroïne mythique pour hurler la vérité et la partager : dire l’innommable en tant que tel, refuser jusqu’au bout l’impuissance, et en mourir.

Michèle Lemoine

 

Céline Delbecq

celine delbecq photo pierre jassogne1 1000 1000Titulaire d’un Master en Art Dramatique au Conservatoire Royal de Mons, Céline Delbecq est comédienne, auteure et metteuse en scène. Ses oeuvres ont été souvent primées et traduites en anglais, espagnol, roumain, ukrainien, persan. C’est en janvier 2008, pour son mémoire de fin d’études, qu’elle écrit et met en scène sa première pièce de théâtre : Le Hibou. Le projet est rapidement soutenu par Luc Dumont et le Zététique Théâtre. En participant aux Rencontres de Théâtre Jeunes Publics de Huy, l’équipe décroche le Prix du Ministre de la Jeunesse ainsi qu’un coup de cœur de la presse. En parallèle, l’éditeur Émile Lansman décide de publier le texte. Céline Delbecq reçoit plusieurs bourses qui lui permettent des résidences d’écriture et de création en Belgique, en France et au Canada. Elle a également eu l’opportunité de travailler au Burkina Faso, au Bénin, en Tunisie, en Haïti, au Mexique, au Canada, au Mexique, en Roumanie... En 2009, elle cofonde la Compagnie de la Bête Noire avec la comédienne Charlotte Villalonga. Cette compagnie pour laquelle elle écrit et met en scène a pour but de développer des activités artistiques dont les thématiques s’inscrivent dans un contexte social contemporain. La compagnie tisse des liens autour de ses projets avec des partenaires sociaux qui font partie intégrante de la création du spectacle. Artiste engagée, militante, Céline Delbecq est à l’initiative de plusieurs événements politico-artistiques à Bruxelles comme le Cocq’Arts festival ou le Marathon des Autrices. Elle a reçu à trente ans le Prix des arts de la scène, décerné par la Province de Hainaut, pour l’ensemble de son œuvre. Elle est depuis 2016 artiste associée au Théâtre des Îlets-Centre dramatique national de Montluçon et depuis 2018, au Rideau de Bruxelles.

Cinglée sera créé en Belgique dans la mise en scène de l’auteure en octobre 2019 au Rideau de Bruxelles et en Haïti par Michèle Lemoine en juillet 2019 pour le Festival en Lisant.

 

Michèle Lemoine

Michèle Lemoine 1 NB février 2019 c Valérie Baeriswyl HD 32Comédienne, metteure en scène, réalisatrice, enseignante, Michèle Lemoine est née à Port-au-Prince en 1956. Elle passe son enfance en Afrique et en Belgique, fait ses études universitaires en France et suit une formation de comédienne au Conservatoire d’art dramatique de Montpellier. Elle est titulaire d'une maîtrise de Lettres Modernes de l’Université de LILLE III et d'une licence d'Études Théâtrales de l’Institut d’Études Théâtrales de Censier, Université de Paris III. De 1981 à 1986, elle vit en Haïti. Comédienne et assistante à la mise en scène au Centre Dramatique franco-haïtien de l'Institut Français à Port-au-Prince, elle interprète sous la direction de Jean-Pierre Bernay des oeuvres de dramaturges haïtiens et français et enseigne la littérature. Entre 1985 et 1986, elle enseigne l’art dramatique à la section théâtre de l'École Nationale des Arts – ENARTS, conçoit et présente l'émission littéraire Autour du Livre pour la Télévision Nationale d’Haïti. De 1986 à 2007, elle travaille entre Haïti et la France dans l’audiovisuel et dans le théâtre. En France, elle est comédienne dans plusieurs spectacles sous la direction des metteurs en scène Alain Ollivier, Gabriel Garan et Jean-René Lemoine. De 1998 à 2005, elle travaille comme chargée de production et assistante à la mise en scène pour la Compagnie Erzuli, dirigée par le metteur en scène Jean-René Lemoine. Elle collabore à plusieurs de ses créations : L’Ode à Scarlett O’Hara, Ecchymose, L’Adoration, La Cerisaie. Elle réalise également des films documentaires et travaille comme chargée de production pour plusieurs sociétés audiovisuelles. En Haïti, elle anime régulièrement des stages de formation destinés à des élèves comédiens. Elle s’installe définitivement à Port-au-Prince en 2007. De cette date à aujourd’hui, elle travaille comme coordonnatrice du programme Arts et culture de la Fondation Connaissance et Liberté – FOKAL, où elle programme et organise différentes manifestations culturelles (conférences, rencontres, concerts, spectacles, films, expositions, festivals…). Elle coordonne les activités de formation artistique et les opérations culturelles mises en œuvre par la Fokal avec ses partenaires haïtiens et étrangers. Entre 2007 et 2013, elle coordonne entre autres la programmation et l’organisation du Festival annuel de Théâtre Quatre Chemins. Elle conçoit et réalise les expositions pédagogiques programmées par la Fondation. Elle accompagne de jeunes artistes de diverses disciplines dans la création, la production et à la diffusion de leurs oeuvres. Elle met en scène des spectacles et des lectures. 

Ketsia Vaïnadine Alphonse

Ketsia Vaïnadine AlphonseComédienne, dramaturge, et maquilleuse, Ketsia Vaïnadine Alphonse est l’une des rares femmes de sa génération à écrire pour le théâtre. Elle a débuté dans le cours d’art dramatique de Ricardo Lefèvre. En 2008, elle a été membre de la compagnie Théâtron. Elle a également suivi une formation d’écriture de scénario avec Bloom. Plusieurs de ses textes ont été lus et/ou mis en scène : Abattoir, co-écrit avec Joeanne Joseph et Lesly Maxi, créé en 2017 dans la mise en scène de Miracson Saint-val ; Sang Brides, créé en 2015 dans la mise en scène de Miracson Saint-val ; Lettre à Clau, 12e édition du festival Quatre Chemins et au festival des Francophonies en Limousin (Off, 2016). Boursière de la résidence des Quatre chemins en 2016, elle a travaillé aux Gonaïves sur la problématique de la polygamie dans les lakou et présentera bientôt sa dernière pièce La Bourgeoise

 Miracson Saint-val

Miracson Saint valMetteur en scène, comédien, chanteur, membre fondateur d’ADRECE. Formé au Petit Conservatoire dirigé par Daniel Marcelin, il a suivi des stages au Conservatoire royal de Liège, dans le cadre du programme de recherche « Ethnodrame » sous la direction de Pietro Varrasso. Passionné de théâtre, Il s’investit beaucoup depuis quelques années dans la recherche théâtrale, particulièrement en lien avec le rituel vaudou. Il travaille aussi sur la problématique du théâtre et de l’engagement social en Haïti. Il a également suivi une formation universitaire en psychologie à l’Université d’Etat d’Haïti et en philosophie à l’Ecole Supérieure St Ignace. 

Jehyna Sahyeir

Jehyna SahyeirComédienne, chanteuse. Elle débute en 2012 avec la troupe Actelier du Centre culturel Pyepoudre. Elle participe entre 2015 et 2018 à plusieurs stages de formation : performance vocale et théâtre chorégraphique au Panthéâtre Acts de Paris ; Chant Jazz et création de spectacle musical à L’Akdt de Libramont en Belgique ; Formation théâtre avec Françoise Bourdut ; Atelier théâtre avec Joëlle Legrand et Gilbert ; Atelier d’écriture de chansons avec Emeline Michel et James Germain ; Atelier sur l’écriture de chansons avec Kareyce Fotso ; Atelier de musique Plateau Jeunes Talents, avec Talia Asbl et Wallonie Bruxelles international. Chanteuse du collectif Feu vers, elle chante sur les scènes nationales des Festivals avec le groupe. Elle enregistre le single Debout dans la vie un single en duo avec le slameur Béo Monteau ainsi que Souffle à Souffle du collectif Feu vers featuring Marc Alexandre Oho Bambé. Elle s’engage aussi dans le social et anime avec le Centre Culturel Pyepoudre des ateliers pour des jeunes amateurs et professionnels de la scène sur le théâtre chorégraphique, la performance et les techniques vocales.

Staloff Tropfort

Staloff TropfortComédien, metteur en scène, conteur, photographe, membre de Konpayi LOBO, il est diplômé en section théâtre à l’école nationale des arts- ENARTS. Il a été formé en Belgique au Conservatoire royal de Liège dans le cadre du projet Ethnodrame sous la direction de Pietro Varasso.  Il a suivi des formations avec Rolando Etienne, Paula C. Péan, Mylène Wagram. Directeur de l’association ADRECE, il s’investit dans un travail de recherche sur l’Ethnodrame en se référant aux recherches de Franck Fouché et au travail de Jerzy Grotowski. Il se base sur des formes et des champs d’énergies fonctionnelles et émotionnelles qui existent chez l’haïtien. Son principal matériel de travail est le vodou et certains éléments constituant le rituel tels que la danse, le chant, la musique, les couleurs, etc. Tout ceci lui permet de développer différents outils expérimental sur le travail du corps, de la voix, du rythme, de la conscience de l’acteur. 

Jean-Ronald Pierre

Jean Ronald PierreCréateur de lumière et marionnettiste, Jean Ronald Pierre a travaillé au ministère de la Culture pendant six ans comme éclairagiste. Il a été assistant technique et remplaçant de Duquel Lafalaise dans le projet Opera Lenglensou en 2005. En 2006 et 2007, il a travaillé pour la Quinzaine de la francophonie. En 2007, il intègre la compagnie Musique des Antilles de Jean Claude Verdier ou il passe quatre ans. Depuis 2014, Jean Ronald Pierre est directeur technique du festival Quatre chemins. De 2017 à nos jours, il est régisseur général du festival et créateur lumière pour les spectacles du Festival En Lisant. 

 

Angela Auguste

Angela AugusteÉclairagiste. Elle passe 3 ans à L’INAGHEI en formation continue en Gestion des Affaires. Puis, en 2013, elle est admise à la section Arts plastique de l’ENARTS. En 2015, elle s’initie au théâtre de marionnettes avec Sylvie Laurent Pourcel, puis participe à un stage en construction et manipulation de marionnettes à la table à Cannes, France. Depuis 2014, elle assiste  Jean Ronald Pierre dans ses créations lumière et elle travaille depuis 2015 comme assistante technique du Festival Quatre Chemins. En janvier 2018, elle a participé au festival des petites formes à Tropiques Atrium Scène Nationale en Martinique. Elle fait sa première création lumière en 2018, dans le cadre du Festival Quatre chemins avec Anyès Noël dans le spectacle Gouyad Senpyè qui tourne entre janvier et avril 2019 à la FOKAL, au BDHH et à la prison des femmes à Cabaret. Elle a créé récemment les lumière du concert Féminisme en chansons en mai 2019 

Jenny Cadet

Jenny CadetComédienne, assistante à la mise en scène, régisseuse plateau. Elle travaille depuis une dizaine d’années, dans le théâtre et a développé des compétences et une passion particulière pour le théâtre de rue. Depuis 2011, suite à la formation de théâtre de rue sous la direction des metteurs en scène Jacques Livchine et Hervée de Lafond, elle est membre de la Brigade Intervention Théâtrale Haïtienne (BITH). Elle travaille comme comédienne sous la direction de plusieurs metteurs en scène : Patrick Joseph, Guy Régis Junior, Michèle Lemoine, Valère Novarina, Bertrand Labarre. Elle travaille également comme assistante à la mise en scène et se forme à la technique son et lumière. Elle est bénévole au Centre culturel Pyepoudre depuis 2014 et membre de Koral Fokal  depuis 2014.

 

Farid Sauvignon

Farid SauvignonComédien, assistant metteur en scène, régisseur plateau. Il joue pour la première fois en 2006 dans le spectacle L’élection d’Alexandre Sutto, mise en scène par Benoit Vitse. Par la suite, il se forme en art dramatique au Petit Conservatoire. Il est membre de l’équipe technique du Festival Quatre Chemins et du Festival En Lisant.

 

 

 

Cinglée

Texte : Céline Delbecq | Mise en scène : Michèle Lemoine | Avec Ketsia Vaïnadine Alphonse, Martha Mendès, Jehyna Sahyeir Elykia, les femmes mortes / Miracson Saint-val, Le Roi /Philippe, Le Docteur K. / Staloff Tropfort, Eduardo Mendès.

Costumes : Louisna Laurent.

Production : Festival En Lisant / FOKAL.

Assistanat à la mise en scène: Jehyna Sahyeir et Jenny Cadet.

Création lumière : Jean Ronald Pierre assisté d’Angela Auguste.

Costumes : Louisna Laurent 

Régie plateau et accessoires - Farid Sauvignon | Régie son : Ricardo Guillaume.

Adresse et contact

FOKAL - OPEN SOCIETY FOUNDATION HAITI
143, Avenue Christophe BP 2720 HT 6112
Port-au-Prince,Haïti | Tel : (509) 2813-1694

logos 3

 

 

 

 

Mots-clés

S'abonner à Nouvèl Fokal

Copyright © 2017 FOKAL. | Design by: jehilaire@logipam.com