MARDI 11 JUILLET, 5 PM

UNE QUESTION DE CHOIX 0UNE QUESTION DE CHOIX. Au quatrième jour de son mandat, Donald Trump signait un décret interdisant le financement fédéral d'ONG internationales qui soutiennent l'avortement, comme avant lui les Républicains Ronald Reagan et Georges W. Bush. Aux États-Unis, l’avortement est un enjeu qui divise la société entre Démocrates et Républicains. Si l’avortement y est légalisé depuis l’arrêt historique de Roe v. Wade prononcé par la Cour Suprême en 1963, les restrictions mises en place au sein des Etats depuis lors rendent de fait sa pratique très limitée : les interruptions volontaires de grossesse (IVG) n’ont jamais été aussi peu pratiquées qu’aujourd’hui.

De nombreuses cliniques ont dû fermer leurs portes, notamment suite au harcèlement quotidien des militants anti-IVG. Ce film retrace l’un des combats mené à la fin des années 1990 par des organisations bénévoles afin d’assurer le fonctionnement de ces établissements, de protéger les patientes, le personnel médical et la liberté des femmes. "Une question de choix" est le regard de ces "escortes bénévoles" de Milwaukee dans le Wisconsin, dont la philosophie est la protection des patientes plutôt que la protestation et la confrontation avec leurs adversaires. Un film de Stacey BENOIT, France, 2002, 52’.

MARDI 18 JUILLET, 5 PM

Chronique femmes oiseau HAÏTI, CHRONIQUE DES FEMMES OISEAUX. Dans les camions qui assurent le transport collectif en Haïti, des groupes de femmes s’entassent, juchées tant bien que mal sur d'énormes sacs de marchandises. Appelées communément “Madan Sara”, comme cet oiseau nomade, proche du moineau, qui se nourrit de céréales et repère infailliblement la nourriture où qu'elle se trouve, elles sillonnent continuellement les routes pour les besoins de leur commerce. Elles assurent, avec des moyens archaïques et dans des conditions très rudes, la collecte, le transport et la distribution des produits indispensables à la survie quotidienne des Haïtiens. Ce film raconte l'histoire de deux sara, Hermithe Pierre et Visita Collagène. En suivant leurs pérégrinations, le film passe des marchés paysans, centres de la vie sociale et économique des campagnes, au cœur des villes. Loin de l'apitoiement convenu face à une tragédie du développement, ce film tente de comprendre ce qui fait l’originalité du peuple haïtien, sa vitalité et sa force pour l'avenir. Un film de Michèle LEMOINE, France, 1998, 52’.

MARDI 25 JUILLET, 5 PM

VERS LA TENDRESSEVERS LA TENDRESSE. Ce film est une exploration intime du territoire masculin d'une cité de banlieue. « Au cours d'un atelier sur le thème de l'amour, j'ai rencontré quatre jeunes hommes tous originaires de Seine Saint-Denis. J'ai enregistré nos conversations. J'ai eu envie de faire de ces voix un film ». La réalisatrice s’aventure alors dans la mise-en-scène, jusqu’aux limites de la fiction, afin de trouver les corps qui porteront ces voix. Si les stéréotypes machistes et misogynes pullulent dans les propos de ces jeunes hommes, la confiance qu'Alice Diop a su instaurer avec eux les a amenés à dévoiler des fragilités généralement tues. Des virées vers Bruxelles et les prostituées de son « quartier rouge », à l’intimité d’un jeune couple qui n’a de lieu que la neutralité d’une chambre d’hôtel, le film nous emmène de la violence misogyne à la possibilité d'aimer. Un film d’Alice DIOP, France, 2016, 38’. (César du meilleur court-métrage)

 

Tous les films seront suivis d’une discussion avec le public en collaboration avec Nègès Mawon.

 © Copyright: FOKAL 2015
OPEN SOCIETY
FOUNDATION HAITI
143, Avenue Christophe
BP 2720HT 6112
Port-au-Prince,Haïti
| Tel : (509) 2813-1694

  LOGO FOKAL 2015

S'abonner à Nouvèl Fokal

Merci de vous inscrire à la lettre d'information de FOKAL. C'est avec plaisir que nous vous tiendrons informé (e) de nos activités et de nos programmes. Cordialement, L'équipe de FOKAL