Agenda nouvel Fokal

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Notre page Facebook

Nos derniers tweets

Conférence : « La marque de l’oppression : la pensée noire contemporaine face au racisme »

visuel conférence DesrosiersDans le cadre du cycle d’activités autour de l’exposition « Lutter pour l’Humain, Égalités, Libertés, Justice », FOKAL reçoit Joël Des Rosiers, poète, essayiste et psychanalyste en conférence le 21 décembre, autour du thème : « La marque de l’oppression : la pensée noire contemporaine face au racisme ». La conférence aura lieu le jeudi 21 décembre 2017 à 5h PM, à la salle FOKAL UNESCO.

Les pensées du métissage et de la créolisation s’accompagnent d'une résistance parfois radicale à la Relation. Cet appel répété à combattre le péril biologique de ces autres races qui infiltrent et souillent le corps social incarne pour Michel Foucault le paradigme de la biopolitique. Des hommes noirs sont vendus en esclavage en Libye. Édouard Glissant appelait cet échec de la connivence « l’opacité du monde ».

L’acuité de la violence raciale à travers le monde renforce la pertinence de relire le livre d’Abram Kardiner, The Mark of oppression, récemment traduit pour la première fois en français, cinquante ans après sa parution en 1951. La marque de l’oppression met en scène sous un angle anthropologique et psychanalytique les conflits inégalitaires de la Relation au sein de la société américaine. Kardiner décrit les conséquences du racisme sur la personnalité des Noirs. Cet Autre racialisé et réifié est envisagé par Kardiner avec une empathie qui annonce Les Damnés de la terre du psychiatre Frantz Fanon. On peut s’interroger à savoir si le même schéma s’applique à tous les lieux de domination qui ont subi l’esclavage et la colonisation.

La publication de cette traduction s'inscrit dans une lame de fond perceptible des deux bords du « Middle Passage » atlantique depuis au moins une décennie. Comme si la notion de perversion de la Relation creusait sa place dans une arène intellectuelle animée par les réflexions de nombreux chercheurs du monde noir et rencontrait enfin ses interlocuteurs.

Les travaux récents de Paul Gilroy, Pap Ndiaye, Achille Mbembé et Ta-Nehisi Coates viennent soutenir cette résonance transatlantique de la pensée décoloniale initiée dès le XIXe siècle par l’Haïtien Anténor Firmin. Au plan cinématographique, d’importantes productions viennent appuyer la présence culturelle noire, loin des stéréotypes habituels, notamment le documentaire de Raoul Peck inspiré de la vie et de l’oeuvre de l’écrivain James Baldwin.

Joël Des Rosiers

novembre 2017

Montréal

 

Joel DesrosiersPoète et essayiste, psychiatre et psychanalyste, Joël Des Rosiers est né aux Cayes (Haïti) en 1951. Descendant du colon français révolutionnaire Nicolas Malet, officier signataire de l'Acte d'indépendance d'Haïti, il vit au Canada depuis l'enfance. Il y passe son adolescence quand sa famille s'opposant dès la première heure à la dictature, gagne l'exil. Il quitte Montréal et part faire des études à Strasbourg où il se lie à la mouvance situationniste au début des années 1970. Il s'initie à la psychanalyse en suivant les séminaires du psychiatre et psychanalyste strasbourgeois Lucien Israël (1925-1996). Alors étudiant en médecine, Des Rosiers organise l'accueil de nombreux réfugiés clandestins et milite pour la défense des sans-papiers en Alsace.

Après un long voyage au Sahel parmi les Touaregs, Joël Des Rosiers publie ses premiers livres. Il est l’auteur de plusieurs recueils de poésie, dont Métropolis Opéra (1987) dédié à Jean-Michel Basquiat, Tribu (1990), Savanes (1993), Vétiver (1999), Caïques (2008), Gaïac (2010) et Chaux (2015). Son œuvre littéraire comprend également une nouvelle Un autre soleil (2007) et un recueil de correspondances Lettres à l'Indigène (2009). Sa poésie est parcourue d’un amour de la langue qui est science, médecine et sensualité. Il élabore dans un essai Théories caraïbes. Poétique du déracinement (2009) [1996] un projet poétique lucide et cohérent qu’il poursuit dans Métaspora. Essai sur les patries intimes (2013).

Son œuvre, traduite en plusieurs langues, a reçu au fil des années de nombreux prix et distinctions dont le Grand Prix de la Ville de Montréal, le Prix du Gouverneur général du Canada en traduction et le Prix du MLA for Independent Scholars (Modern Language Association of America). En 2011, la plus haute distinction littéraire, le Prix du Québec Athanase-David lui est décerné par le Gouvernement du Québec pour l’ensemble de son œuvre.

Joël Des Rosiers est élu en octobre 2017 membre de l’Académie des lettres du Québec.

Adresse et contact

FOKAL - OPEN SOCIETY FOUNDATION HAITI
143, Avenue Christophe BP 2720 HT 6112
Port-au-Prince,Haïti | Tel : (509) 2813-1694

3 logos

 

 

 

Mots-clés

S'abonner à Nouvèl Fokal

captcha 

Copyright © 2017 FOKAL. | Design by: jehilaire@logipam.com